map data

Table des matières

La confidentialité des données dans l’E-commerce est une question souvent controversée.

Il y a en même temps les affirmations selon lesquelles : 

Le Big data est le nouveau pétrole de l’économie numérique. Et, il y a une liaison étroite entre la personnalisation établie sur les données et l’expérience client.

Les dirigeants décident généralement d’instaurer des programmes massifs de collecte de données.

Cependant, bon nombre de ces entreprises minimisent l’ampleur des risques en matière de sécurité, de conformité, d’éthique et de confidentialité des données auxquels les entreprises sont confrontées lorsqu’elles misent trop sur la collecte de données clients.

Dans cet article, je parle de la nature à double tranchant des problèmes de confidentialité des données dans l’E-commerce. 

Pour y voir : les risques, mais également les opportunités.

Quels sont les risques majeurs,
lorsqu'on décide d'ignorer
la confidentialité des données dans l'E-commerce ?

Comme le dit le vieil adage : ce n’est pas parce que tout le monde le fait que c’est bien.

L’accessibilité facile aux données et l’omniprésence des outils d’analyse font de la collecte et du traitement des données des consommateurs une évidence. Mais, la décision de le faire expose votre entreprise à un éventail de risques.

Rester en conformité face aux risques juridiques

La collecte de données et leurs confidentialités sont protégées par une multitude de lois internationales, notamment le RGPD, le CCPA et les réglementations régionales.

Seuls 15 % des pays (principalement des pays en développement) manquent de lois dédiées à la protection de la vie privée des consommateurs.

La législation mondiale comprend des dispositions sur :

  • Types de données à collecter
  • Utilisations autorisées des données obtenues
  • Consentement à la collecte de données et au suivi en ligne
  • Droits de demander la suppression des données

Le traitement, partage et la revente des informations personnellement identifiables (PII) est interdit ou strictement réglementé dans la plupart des pays du monde.

confidentialité des données dans le E-commerce

Pourtant, les entreprises contournent à plusieurs régulièrement les règles existantes et les enfreignent à l’occasion.

En avril 2022, la cour européenne de justice a statué, en faveur des groupes de consommateurs. Ils peuvent poursuivre de manière autonome les entreprises pour violation de la protection des données. Maintenant des associations à but non lucratif permettent à davantage de personnes de le faire. Trouver ces associations sur le site INC-CONSO.

Enfin, une nouvelle législation sur la confidentialité des données est en cours dans le monde entier. Aux États-Unis, le Colorado, le Connecticut, la Virginie et l’Utah ont des lois sur la protection des données à différents stades d’approbation. Les autorités sud-africaines travaillent sur la loi sur la protection des informations personnelles (POPI) et le Brésil travaille sur une loi locale générale sur la protection des données (LGPD).

Repenser la position de votre pensée en matière de confidentialité des utilisateurs et la protection des données. Désormais, cela peut considérablement réduire le fardeau, voir les litiges de la conformité à l’avenir.

Le Risques de sécurité

La collecte de données oblige également un niveau de confidentialité des données élevé. Cela s’impose d’autant plus dans le monde de l’E-commerce. Pourtant, de nombreuses entreprises se concentrent sur le premier et oublient le second.

Les attitudes indulgentes à l’égard de la protection de la confidentialité des données des consommateurs ont entraîné une forte augmentation des violations de celles-ci.

Beaucoup de ces attaques finissent par réussir en raison de la mauvaise sécurité et d’un usage non limité par une politique stricte . Qui pourrait donner naissance à une bonne confidentialité des données en place 

En conséquence, des milliards de dossiers de consommateurs volés deviennent accessibles au public où sont vendus sur les marchés du dark web.

Ce qui est encore plus gênant, c’est que les dossiers de consommateurs volés sont souvent achetés par des sociétés de marketing ou des sociétés*  spécialisées dans les campagnes de pourriel.

Les acheteurs peuvent par ailleurs utiliser des e-mails volés pour distribuer des logiciels malveillants, organiser d’hameçonnage et d’autres attaques d’ingénierie sociale. Ainsi, ils récupèrent encore plus de données à vendre.

La négligence d’une entreprise va créer un effet boule de neige, ainsi qu’un changement négatif sur toute la ligne, des clients affecter.

En 2020, des pirates ont ciblé avec succès un cabinet de psychothérapie finlandais.

Ils ont réussi à voler des centaines de dossiers de patients. Puis ont exigé une rançon simultanément de l’entreprise et de ses patients pour ne pas voir divulgué l’ensemble des informations sur leurs problèmes de santé mentale.

De nombreux patients ont refusé de payer les pirates et plus 300 dossiers ont fini par être mis en ligne.

En même temps le cabinet de psychothérapie a dû faire face aux conséquences de la cyberattaque. Mais, elle a également fait face à des critiques virulentes de l’ensemble de la population et des patients pour ne pas avoir correctement protégé la confidentialité des données sensibles.

La négligence en matière de sécurité peut entraîner autant des pertes directes (de lourdes amendes pour violation de données) que des pertes indirectes sous la forme d’atteintes à la réputation.

Une écrasante majorité de 90 % des consommateurs déclarent qu’ils n’achèteraient pas auprès d’une entreprise si elle avait déjà fait l’objet d’une perte de donnée.niveau de confidentialité des données

 

*J’ai volontairement indiqué le mot « société » car certains groupes de hackers sont établis en véritable société.

 

Le risque de perte de réputation !

Si la confiance du consommateur est inestimable. La négligence et les violations de la vie privée sont les deux moyens les plus rapides de le perdre.

À l’échelle mondiale, les consommateurs s’inquiètent de la manière dont les entreprises collectent, utilisent et protègent leurs données.

Lorsque les entreprises ne tiennent pas leur part du marché.

Collecter juste la bonne quantité de données et les utiliser avec intégrité. Les consommateurs sont les premiers à rompre les liens.

Une fois que les informations sur les violations de la vie privée deviennent publiques, les entreprises perdent :

  • Capital de la marque
  • Part de marché
  • Positionnement concurrentiel

On estime que les entreprises post-violation de données peuvent perdre jusqu’à 25 % de leur valeur initiale. Dans certains cas, les pertes peuvent être encore plus importantes.

En 2015, la société de télécommunications britannique TalkTalk a été victime d’une grave violation de données . Plus de 150 000 dossiers clients ont été volés par des pirates.

Pour contenir le problème, TalkTalk a dû investir de 60 à 70 millions de dollars dans les efforts de confinement.

Pourtant, ils ont perdu plus de 100 000 clients en quelques mois et un tiers de la valeur de leur entreprise, soit 1,4 milliard de dollars, à la fin de l’année.

Des données plus récentes vous donnent une excellente estimation du coût maximal des dommages votre marque que les entreprises pourraient subir après une violation de la confidentialité des données.

Voir le dossier mise en ligne et librement consultable ICI

Les avantages majeurs de la confidentialité des données en entreprise

Malgré toutes les mésaventures de l’industrie, 77 % des PDG reconnaissent désormais que leurs entreprises doivent changer leurs approches en matière de confidentialité des données.

De nombreuses entreprises et organisations prennent des mesures proactives pour cultiver une culture sur la confidentialité et mettre en œuvre des politiques de collecte de données transparentes.

Une vraie compétitivité du marché

Il y a une raison pour laquelle les entreprises axées sur la confidentialité des données sont en plein essor.

Les inquiétudes et les frustrations croissantes des consommateurs face au manque de confidentialité des données en ligne incitent nombre d’entre eux à rechercher des produits et services alternatifs axés sur la confidentialité .

Beaucoup de produits B2C et B2B passent en marge du grand public :

  • Moteurs de recherche privés ( DuckDuckGo )
  • Les gestionnaires de mots de passe ( 1password , Dashlane )
  • Réseaux d’identité en ligne ( id.me )
  • Solutions d’analyse Web ( Matomo )
  • Et, des applications de messagerie sécurisée (Signal) entre autres.

De manière générale, les consommateurs expriment une plus grande confiance pour les entreprises qui ont une vraie politique protectrice dans le domaine de la confidentialité des données de leur vie privée.

Et, comme nous le savons bien : la confiance se traduit par un engagement, une fidélité et, en fin de compte, des revenus accrus.

En intégrant la confidentialité au cœur de votre produit,

vous donnez aux utilisateurs plus de raisons de choisir, de rester et de soutenir votre entreprise.

Une efficacité opérationnelle supérieure

La protection des données client n’est pas qu’une politique, c’est une culture de collecte de données « tout simplement suffisantes » et de leur protection avec une utilisation responsable.

Cependant, c’est le domaine de l’E-commerce dans lequel la plupart des entreprises françaises sont à la traîne. À l’heure actuelle, quelque 90 % des entreprises avouent avoir accumulé d’énormes silos de données.

Les données cloisonnées sont coûteuses à maintenir et à opérationnaliser. De plus, lorsqu’elles sont laissées sans surveillance, cela peut évoluer en un problème de conformité.

Un document récemment divulgué de Facebook indique que la société n’a aucune idée de l’endroit où vont toutes ses données sensibles, ni de la manière dont elles sont traitées.

Pour cette raison, Facebook peine à se conformer au RGPD et reste sous pression réglementaire.

De même, Google Analytics est truffé de problèmes de confidentialité.

D’autres produits de la société se sont avérés collecter et opérationnaliser les données des consommateurs à leur insu, sans leur consentement.

Encore une fois, cela crée des motifs valables pour les enquêtes de la CNIL.

Les petites entreprises ont plus de chance de réussir en matière de confidentialité des données, et ainsi de bien faire les choses dès le départ.

En limitant la collecte de données clients, vous pouvez :

  • Réduire les coûts d’hébergement de données et de calculs Cloud (c’est-à-dire réduire sa facture Cloud)
  • Améliorer les pratiques de sécurité des données (puisqu’elle aura moins d’actifs à protéger)
  • Améliore la productivité du personnel en consolidant les données essentielles et en facilitant et sécurisant leur accès
  • Les entreprises soucieuses de la confidentialité ont également plus de facilité en matière de conformité et peuvent se conformer plus rapidement aux nouvelles réglementations.

Ainsi la confidentialité des données sera respectée.

Les meilleures campagnes marketing

Le marketing est le principal contre-argument à la réduction de la collecte de données client.

Comment, pouvons-nous vendre efficacement nos produits si nous ne savons rien de nos clients ?

Cela semble contre-intuitif, mais minimiser la collecte et l’utilisation des données peut conduire à de meilleurs résultats marketing.

Limiter les types de données pouvant être utilisées encourage vos employés à devenir plus créatifs et productifs en se concentrant sur moins de mesures qui sont plus importantes.

Pensez-y ainsi : Toutes les entreprises utilisent les mêmes paramètres de ciblage sur Facebook ou Google pour exécuter des campagnes publicitaires payantes.

En conséquence, nous voyons les mêmes partout. Les consommateurs ciblés n’y répondent plus ou choisissent de limiter leur exposition grâce à des logiciels de blocage publicitaire, des navigateurs privés et des VPN.

Cela transforme les budgets publicitaires en monumentale gaspillage à rechercher des métriques mirage au lieu de véritables prospects.

Exemple concret : En 2017, Marc Pritchard de Procter & Gamble a décidé de réduire d’abord le budget de publicité numérique de l’entreprise de 6 % (ou 200 millions de dollars). Unilever a fait un geste encore plus audacieux et a réduit son budget publicitaire de 30 % en 2018.

Devinez ce qui s’est passé ?

P & G a enregistré une augmentation de 7,5 % de ses ventes organiques et Unilever a enregistré un gain de 3,8 %. Alors, comment se fait-il que les deux entreprises aient eu plus de succès en dépensant moins en publicité ?

Ils ont constaté que la surexposition aux publicités en ligne entraînait une diminution des rendements et des désagréments chez les clients fidèles.

En minimisant l’exposition aux publicités et en adoptant des stratégies de marketing alternatives, les deux sociétés ont réussi à mieux commercialiser auprès de nouveaux clients ainsi qu’auprès des clients existants.

Ce qu’il faut retenir : il existe d’autres moyens d’engager les consommateurs que de les harceler avec des messages de reciblage répétitifs ou une personnalisation parfois effrayante.

Vous pouvez collecter des données de premier ordre avec leur consentement pour améliorer progressivement votre produit et les informer sur les avantages de votre solution en termes de transparence.

 

Ma dernière pensée.

Ma dernière pensée.
Le bénéfice définitif de la confidentialité des données est la confiance des consommateurs.

Vous ne pouvez pas l’acheter, vous ne pouvez pas la simuler, vous ne pouvez que la cultiver.

Parce que lorsque vous ne parvenez pas à encadrer la confidentialité des données en interne. Des mésaventures se manifesteront rapidement sous la forme d’appels sur les réseaux sociaux ou, pire encore, d’un incident de sécurité, d’une violation de données ou d’une enquête judiciaire.

En choisissant de traiter les données des consommateurs avec respect, vous créez une couche de protection supplémentaire autour de votre entreprise, et vous en tirez également des avantages considérables.

Faites un pas de plus pour devenir une entreprise centrée sur la confidentialité en choisissant Matomo comme solution d’analyse Web. Ils offrent des contrôles de confidentialité robustes pour assurer un suivi de site web éthique, conforme, respectueux de la vie privée et de la sécurité.

À l’heure précise ou j’écris ces mots, Webmaster67 a déjà quitté le « BIGDATA » pour une solution alternative.

En cliquant le petit cadenas , vous pourrez voir que webmaster67 n’utilise plus Google Analytics, mais que vos données restent sur notre serveur et ne sont consultables que par une seule personne MOI.

Si vous disposez d’un hébergement chez 1&1 ionos avec 100 Mo (20 000 fichiers nécessaires) d’espace ainsi qu’une base de données, Webmaster67 peut vous installer la solution de suivis Matomo pour remplacer Google Analytics.

Cela à prix vraiment très avantageux. Ainsi, vous offrirez à vos visiteurs une sécurité des données accrue.

A lire également