Survivre à l’apprentissage à distance.

Survivre à l’apprentissage à distance.

Survivre à l'apprentissage à distance dans les collèges pendant la pandémie: un guide de cybersécurité.

La distanciation sociale, le port de masques faciaux,  le lavage des mains et la désinfection des surfaces souvent touchées sont devenues des nécessités pendant cette pandémie. Dans les écoles, ils ont également dû s’adapter rapidement pour intégrer des méthodes d’apprentissage à distance permettant aux étudiants de poursuivre leurs études.

Mais être en mode de gestion de crise n’a pas donné aux établissements beaucoup de temps pour réfléchir et planifier soigneusement l’apprentissage à distance et  les problèmes de cybersécurité voir de confidentialité. Le fait est que la cybersécurité et la confidentialité ne sont pas seulement un travail pour le service informatique de l’école, les étudiants et le personnel ont également la responsabilité de rester en sécurité, en particulier avec l’apprentissage à distance avec effet complet ou partiel.

survivre e-learning
le travail à distance n'est pas sans risque

Une réflexion par étapes ( multicouche )

Vous vous demandez comment rester en sécurité pendant vos cours en ligne ou vos devoirs? Essayez une approche par étapes, aussi appeler approche multicouche.

Qu'entendons-nous par là ?

En matière de confidentialité et de sécurité, une approche multicouche consiste à utiliser plusieurs méthodes de sécurité. C’est considéré comme le meilleur moyen de vous protéger, que vous soyez une entité qui souhaite protéger tout ce qui est important ou que vous soyez une personne qui souhaite protéger ses données. Une approche multicouche est primordiale car une seule défaillance dans une couche ne conduirait pas automatiquement à une rupture complète de la sécurité.

Alors, comment pouvez-vous créer des couches de sécurité pour rester protégé tout en assistant à des cours en ligne et / ou en faisant vos devoirs? Avant de décomposer cela, rappelez-vous que ces étapes ne vous protègent pas seulement, vous, votre machine et vos données contre les cyberattaques potentielles, elles en protègent également d’autres, comme le réseau de votre école et toutes les autres personnes qui s’y connectent.

1- Protégez votre appareil

Que vous utilisiez votre propre ordinateur ou celui fourni par votre école, il est essentiel pour vous:

  • Gardez votre appareil dans un espace où il peut être physiquement en sécurité et à l’abri d’un vol potentiel, ou être accessible par d’autres personnes dans votre maison ou votre appartement.
  • Lorsque vous devez vous éloigner de votre ordinateur, assurez-vous de verrouiller votre écran de veille. Vous pouvez le faire en définissant un mot de passe  ou, dans certains cas, un mot de passe image, et ne jamais le partager avec qui que ce soit, afin que vous seul puissiez accéder à votre propre ordinateur.
  • Activez un pare-feu sur votre appareil.
  • Téléchargez et installez une protection de terminal ( aujourd’hui les anti-virus gratuit n’ont presque plus d’efficacité ) si votre école ne l’a pas fourni.
    Assurez-vous que tous les logiciels installés sur votre appareil sont à jour.
  • Et pendant que vous y êtes, désinstallez les logiciels que vous n’utilisez pas car ils pourraient devenir des risques de sécurité si vous ne les mettez pas à jour.
  • Éteignez votre appareil lorsqu’il n’est pas utilisé ( la veille ne doit pas servir une nuit entière).
    Faites de la navigation ou d’autres activités non liées à l’école dans un environnement virtuel( ou changer de navigateur) . L’utilisation de votre ordinateur personnel pour l’apprentissage à distance ne devrait pas vous empêcher d’utiliser votre ordinateur comme vous le faites habituellement.
  • Mais que vous gardiez ou non les fichiers scolaires sur votre ordinateur, il est préférable de s’habituer à faire défiler Internet dans un réseau virtuel pendant votre temps personnel.
  • Cela réduit les chances que votre ordinateur soit infecté si vous rencontrez des menaces en ligne.

2- Évitez d'utiliser le WI-FI ou alors protégez le

Dans l’idéale préférer l’usage de boitier CPL .Que vous utilisiez votre propre Internet ou le point d’accès Wi-Fi fourni par votre école, il est essentiel de :

  1. Vérifiez que vous n’utilisez pas les informations d’identification d’administrateur par défaut de votre routeur ou hotspot. Les utiliser ne facilite la tâche que pour ceux qui ont de mauvaises intentions de pirater votre appareil et votre réseau.
    Et, pendant que vous y êtes, assurez-vous que votre routeur ou point d’accès est sécurisé par un mot de passe fort, composé d’au moins 20 caractères aléatoires. Ces caractères ne doivent pas suivre un modèle. Si vous ne voulez pas transpirer, et encore moins vous souvenir d’une chaîne compliquée sans l’écrire, un gestionnaire de mots de passe peut vous aider.
  2. Configurez un rappel pour vous-même pour changer le mot de passe de votre routeur ou point d’accès. Cela aidera à garder à distance les attaques potentielles contre ces appareils. Un gestionnaire de mots de passe peut également être utile ici.
  3. Activez le pare-feu de votre routeur.
  4. Activez l’option de cryptage la plus élevée disponible pour votre point d’accès / routeur Wi-Fi, qui peut être le protocole WPA2 (Wi-Fi Protected Access 2) ou WPA3 (Wi-Fi Protected Access 2).
  5. Modifiez votre SSID par défaut (identifiant de l’ensemble de services), qui est le nom de réseau diffusé par votre routeur sans fil pour que votre ordinateur et / ou appareil puisse le voir et se connecter.
  6. Gardez le micrologiciel de votre routeur / point d’accès à jour.
  7. Désactivez les fonctionnalités qui permettraient à tout appareil qui n’est pas le vôtre de se connecter au point d’accès fourni par l’école. Nous parlons ici de WPS (Wi-Fi Protected Setup) et UPnP (Universal Plug and Play)
  8. Protégez le réseau de votre école
    Infecter le réseau de votre école – que ce soit sciemment ou non  est la dernière chose que vous voudriez faire.

Les élèves et le personnel doivent respecter des règles, qui peuvent ressembler à celles-ci, lors de la connexion à un réseau scolaire:

  • Quel que soit le périphérique informatique que vous utilisez pour l’apprentissage à distance, assurez-vous de le scanner d’abord avec un logiciel de protection des terminaux avant de vous connecter au réseau de votre école.

  • Ne jamais télécharger et exécuter ou partager des fichiers dont l’origine est douteuse.Cela inclut les pièces jointes aux e-mails.

  • Restez informé des types de menaces en ligne que les étudiants comme vous pourraient rencontrer. Cela inclut les tentatives de phishing , les escroqueries et les infections par ransomware .
  • Protégez vos données
    Sauvegardez vos données, surtout si vous utilisez votre propre ordinateur pour étudier.
  • Utilisez l’ authentification à deux facteurs sur vos comptes liés à l’école.
    Utilisez un réseau privé virtuel (VPN) lors de la connexion au réseau de votre école.
  • Évitez de réutiliser les mots de passe.
  • Ne partagez jamais les informations d’identification de compte liées à l’école avec qui que ce soit.
  • Protégez vos sessions de classe virtuelle
    Un certain nombre d’ attaques Zoombombing se sont produites parce que les étudiants ont partagé leurs détails Zoom avec des tiers via un espace public et social (tel que Discord, Reddit, Twitter et même Instagram). Et les enregistrements de ces Zoombombings circulent sur YouTube et Twitch aussi.
  • Veuillez ne pas partager les détails de votre Zoom ou d’autres logiciels de communication vidéo avec qui que ce soit.
  • Cela peut sembler amusant et qu’il n’y a «aucun mal à faire là-bas vraiment»  en plus la classe peut être suspendue pour la journée woo!
  • Vous n’empêchez pas seulement vos autres camarades de classe d’apprendre, vous vous attirez également des ennuis ( gros risque de poursuite penal).

Comprenez que Zoombombing est une infraction, et toute personne trouvée impliquée dans un tel acte pourrait être poursuivie et emprisonnée.

De nos jours, les écoles touchées sont encouragées à signaler tout incident de Zoombombing aux forces de l’ordre, Cela rentre dans le cas de Cyber-terrorisme. ( cela sera cher payer pour une petite blague)…

La cybersécurité dans les collèges est également la responsabilité de l’étudiant. Les écoles ont le devoir et la responsabilité de protéger physiquement leurs élèves et leur personnel contre les préjudices, en particulier pendant cette pandémie en cours. Il en va de même pour s’assurer que les étudiants ont ce dont ils ont besoin pour poursuivre leurs études de la meilleure façon possible. Cela comprend la protection des systèmes qui hébergent des informations confidentielles et des données financières.

Pourtant, certaines écoles ne sont pas équipées ni même former pour relever tous les défis de cybersécurité et de confidentialité qu’elles rencontrent, même avant que le COVID-19 ne frappe. En fait, ils ont du mal à suivre le rythme et ne peuvent pas faire grand-chose. Les élèves et le personnel doivent commencer à reconnaître leur rôle dans la protection du réseau de leur école contre les cyberattaques.

La sécurité est la responsabilité de chacun . Et il n’y a pas de meilleur moment qu’aujourd’hui pour prendre ce devoir au sérieux.

Si vous avez besoin d’aide n’hésitez pas à contacter webmaster67

Merci à tous….